Inscriptions pour les entretiens vasculaires - Fin des tarifs préférentiels dans

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Qui sommes-nous?

Les chirurgiens vasculaires sont les spécialistes des vaisseaux sanguins et de toutes les pathologies qui les concernent

Trouver un spécialiste

Tableau des spécialistes par centre hospitalier

LA CHIRURGIE VASCULAIRE


Vous avez un problème vasculaire?

Exigez un chirurgien vasculaire! C’est votre droit

La chirurgie vasculaire est une spécialité reconnue auprès du Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada et auprès du Collège des médecins du Québec. Pour obtenir un diplôme canadien dans cette discipline, une formation dédiée de pointe et complète est nécessaire. Des conditions de formation et des objectifs de formation bien définis doivent être atteints afin de se présenter aux examens d’évaluation finaux. Cette spécialité est la seule à détenir une formation spécifique en lien avec les pathologies citées ci-dessous.

Les candidats à l’obtention du diplôme doivent réussir un examen écrit et oral supervisés par des chirurgiens vasculaires expérimentés, assurant ainsi un haut niveau de qualification pour l’exercice de la profession au sein de notre association. Il en est de même pour l’ensemble du Canada et pour les autres pays industrialisés.

Voici la liste des pathologies traitées par les chirurgiens vasculaires  et pour lesquelles ils sont les seuls experts diplomés et reconnus au Québec :

 Mauvaise circulation dans les jambes (termes médicaux : insuffisance artérielle aiguë ou chronique, claudication intermittente, douleur de repos, MVAS)

  • Une plaie sur un pied ou une jambe qui ne guérit pas en moins de 2 mois ou qui est nouvelle chez un patient qui est connu pour une mauvaise circulation
  • Anévrisme de l’aorte
  • Blocage (ou sténose) dans les carotides nécessitant une intervention (chirurgicale ou endovasculaire)

Si vous avez un problème semblable, parlez-en à votre médecin de famille et demandez à être évalué par un chirurgien vasculaire AVANT d’envisager toute intervention, opération, investigation ou suivi à long terme.

Vous bénéficierez ainsi d’une évaluation globale de votre situation et une opinion avertie en résultera. Ainsi vous éviterez des examens invasifs inutiles et risqués ou des procédures moins pertinentes à votre situation. Vous devriez donc exiger une évaluation par un chirurgien vasculaire diplômé avant de subir toute procédure vasculaire d’un membre inférieur pour une mauvaise circulation, que ce soit une opération ou une procédure endovasculaire (ballon, stent, angioplastie en sont des synonymes). De plus, si vous souffrez d’un anévrisme de l’aorte abdominale, vous devriez obtenir une opinion quant au choix d’une endoprothèse aortique par rapport à une chirurgie conventionnelle ouverte. Nos spécialistes détiennent les compétences pour vous expliquer clairement l’intervention ainsi que les principaux avantages et inconvénients (risques) associés, de même que procéder à l’intervention en milieu hospitalier. Un suivi avec votre chirurgien pourra ainsi être planifié à long terme par la suite.

Bien que d’autres professionnels puissent offrir une partie de ces soins, aucune autre spécialité médicale ne détient l’expertise nécessaire à bien vous informer de toutes les options possibles de traitement, des risques associés et à traiter les complications si elles survenaient au moment de l’intervention.

  • Pour voir la liste des chirurgiens vasculaires du Québec, visitez la page des membres
  • Pour en savoir plus sur la chirurgie vasculaire, visitez la section patient
  • Pour que votre médecin de famille puisse demander un RV : Formulaire du CRDS (à venir)

DÉCLARATION


VOICI LA DÉCLARATION SUR L’OFFRE DE SERVICE VASCULAIRE PAR LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CHIRURGIE VASCULAIRE (CSVS) À LAQUELLE NOUS ADHÉRONS PLEINEMENT

La CSVS dirige et encourage l’avancement de la santé vasculaire des Canadiens. Elle promeut la santé vasculaire par des données probantes à travers l’éducation et la recherche. Les membres sont des chirurgiens vasculaires, des résidents en formation, des étudiants et tout individu avec un intérêt et une expertise en maladie vasculaire.

La chirurgie vasculaire est devenue une spécialité reconnue du Collège Royal en 2011 après avoir été une surspécialité depuis 1983. Les chirurgiens vasculaires du Canada sont formés par des programmes accrédités et ils sont experts dans le diagnostic et le traitement de toute pathologie vasculaire à l’exception des vaisseaux intrinsèques du cœur et les vaisseaux intracrâniens. Le traitement est variable. Il peut être médical ou associé à des techniques endovasculaires ou à des chirurgies ouvertes.

Bien que d’autres spécialités traitent des pathologies vasculaires, le chirurgien vasculaire est le seul spécialiste ayant été formé à prendre en charge les patients : le diagnostic, les traitements et au cours du suivi à long terme.

Au Canada et à l’international, le chirurgien vasculaire travaille en milieu hospitalier et en clinique. Il travaille seul ou en équipe avec d’autres professionnels pour traiter les problèmes vasculaires au sein de la population.

Les membres de la CSVS travaillent en collaboration avec d’autres spécialistes pour assurer des soins vasculaires de haute qualité dans des délais raisonnables. Il faut comprendre que l’accès à certains services peut varier selon le centre hospitalier.

En cas de conflit la CSVS suggère les principes suivants :

  • Bien que la pratique puisse varier d’un centre hospitalier à un autre, le chirurgien vasculaire est le seul spécialiste qualifié à faire le diagnostic et le traitement de la maladie vasculaire selon les normes du Collège Royal. Que ce soit un traitement médical, un traitement endovasculaire ou un traitement par chirurgie ouverte avec ou sans assistance d’un autre spécialiste.
  • Puisque le chirurgien vasculaire est formé dans tous les aspects de la maladie vasculaire, la CSVS recommande fortement que les patients vasculaires soient pris en charge par un chirurgien vasculaire. Celui-ci pourra exposer les options thérapeutiques, médicales, endovasculaires ou chirurgicales, et décider du meilleur traitement adapté selon le cas sans parti pris.
  • L’accès à des soins de haute qualité doit être le principe fondamental de toute pratique hospitalière. Cela inclus l’accès au plateau technique autant en urgence que lors de traitement électif avec des équipements de qualité.